Mon processus est principalement traditionnel avec l'utilisation fréquente de Photoshop pour explorer de nouvelles possibilités de composition et vérifier les structures de composition au fur et à mesure que le travail avance. Ici, je décris les grandes étapes de mon processus de peinture "L'espace entre" et montre où, dans le processus, j'utilise Photoshop.

persp 0.jpg

Dans ce travail, j'avais une idée claire de l'intention du travail donc je n'ai pas utilisé Photoshop pour explorer le design. Mon processus commence par établir un fond tonique avec une ou plusieurs couleurs de l'ambiance que je veux établir. J'ai ensuite posé dans les éléments majeurs de la composition, en l'occurrence, deux élévateurs à grains entre lesquels la lumière s'écoulera dans la scène. Pour souligner la perspective, j'ajoute des voies ferrées qui capteront et refléteront la source de lumière.

persp 1.jpg

À ce stade, je prends une photo et l'apporte dans Photoshop. Là, je superpose une grille centrale et/ou une grille divisée par le Nombre d'Or pour rechercher des opportunités de placer des points focaux d'intérêt. Dans ce cas, je vérifie la position des bâtiments avec la grille du Nombre d'Or (jaune).

persp 2.jpg

Je commence ensuite à peindre les éléments majeurs avec des couleurs locales, en utilisant des couleurs sombres dans les zones opposées à la source lumineuse et des zones éclaircissantes dans la source lumineuse. À ce stade, je remarque que l'ascenseur le plus proche n'est pas assez large par rapport à l'ascenseur le plus éloigné et que certains angles du toit sont décalés, bouleversant l'harmonie de la perspective.

persp 3.jpg

Avant d'aller trop loin, j'utilise à nouveau Photoshop pour vérifier que mes perspectives sont correctes. Étant donné que la palette de couleurs est hyper-réelle, je veux que les autres aspects du travail soient aussi réels que possible. Dans ce cas, en utilisant deux points de fuite, je trouve que les épaules des élévateurs à grains sont mal alignées et que les lignes verticales du bâtiment le plus proche pourraient être plus larges et inclinées un peu plus pour faire allusion à sa hauteur.

persp 4.jpg

J'ajuste les géométries des bâtiments en fonction des observations de la diapositive précédente en abaissant les épaules de la face cachée des bâtiments et en élargissant le bâtiment le plus proche pour lui donner plus de présence. J'évoque ensuite la source lumineuse et ajuste l'impact atmosphérique de la source lumineuse. J'ajoute également des détails comme le nom sur l'ascenseur le plus proche pour donner une idée de l'endroit et le premier ensemble de voies ferrées.

persp 5.jpg

J'ajoute ensuite de la texture aux bâtiments, au ciel et au premier plan et j'atténue la lumière en fonction de l'environnement et de l'heure de la journée. J'ajuste les détails précédemment ajoutés et ajoute plus de détails tels que les rails de chargement. Comme la lumière est le point focal de la pièce, je travaille davantage sur le flux de lumière, circulant entre les ascenseurs. La version finale de ce travail peut être consultée ici.